France

Justice des mineurs : Walid, du «trou noir» de l’enfance à la réinsertion

L’homme de 36 ans, dont la jeunesse a été rythmée par les convocations au tribunal, a enchaîné les peines de prison avant de parvenir à se reconstruire.

Libérationmercredi 11 septembre 2019
Restez informés en suivant LireLactu sur
La première fois qu’il est allé en prison, Walid (1) s’en souvient parfaitement. Il avait 17 ans. C’était le jour de la rentrée des classes. «Je suis monté dans la camionnette des gendarmes avec les menottes. Là, j’ai vu passer un pote. Il allait à l’école avec son sac.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur