Cahier Été

Richie Havens, l’œuvre d’impro

Le 15 août 1969, sa chanson «Freedom», une inspiration de fin de concert, transcendait le public en ouverture de Woodstock. Retour sur ce jour où une série d’imprévus fit décoller la longue carrière de ce chanteur engagé.

Libérationmercredi 14 août 2019
Restez informés en suivant LireLactu sur
Assis sur un tabouret en bois, Richie Havens ferme les yeux. Il devait jouer quatre morceaux. Il en est à son septième rappel. Compositions, reprises, le jeune artiste a épuisé tout son répertoire. Place à l’improvisation. Ses grandes mains ornées de bagues argentées commencent à s’agiter.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur