Événement

Entre amphis et ordis, l’équation insoluble des universités

Avec une capacité d’accueil inchangée, la distanciation pousse les facs à opter pour des solutions hybrides.

LibérationOlivier Monod (photo Nanda Gonzague)
Restez informés en suivant LireLactu sur
Mi-présentiel, mi-distanciel, complètement démerdentiel. Ne cherchez pas de mot d’ordre ou de ligne directrice pour la rentrée universitaire : chacun fait comme il peut. Les universités n’ont pas les mêmes pratiques. Les composantes au sein des établissements n’ont pas non plus les mêmes pratiques.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur