Idées

La présidentielle à l’épreuve des «fake news»

Partager des liens sur Internet est devenu une façon courante de s’informer en période électorale. Les cybercitoyens ont tendance à préférer les sites «hors système» aux médias traditionnels, selon une étude en cours. Un danger pour la vie démocratique ?

Libérationvendredi 21 avril 2017
Restez informés en suivant LireLactu sur
Une importante étude des partages sur l’Internet français pendant notre campagne électorale a été menée ces derniers mois, à laquelle j’ai été associé comme consultant. Elle a mobilisé d’importants moyens technologiques pour analyser l’ensemble des contenus partagés sur des plateformes ouvertes, réseaux sociaux, etc.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur