Idées

De Balkany à Benalla, les présidents passent, les intermédiaires restent

Depuis la révélation, à Noël, d’un voyage de l’ancien garde du corps d’Emmanuel Macron au Tchad début décembre, quelques jours seulement avant une visite présidentielle, les révélations se succèdent et confirment la persistance de la Françafrique.

Libérationvendredi 11 janvier 2019
Restez informés en suivant LireLactu sur
Tribune. Le président tchadien, Idriss Déby, au pouvoir à N’Djamena depuis 1990, n’en est pas à son premier intermédiaire proche de l’Elysée, loin s’en faut. Sous le quinquennat de Nicolas Sarkozy (2007-2012), l’un des amis intimes du président français, Patrick Balkany, avait ses entrées au palais à N’Djamena.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur