Idées

Covid-19, la démocratie en santé fragilisée

La société civile a été oubliée par le gouvernement. Elle devrait pourtant être consultée sur des décisions qui la concernent directement.

LibérationPar Emmanuel Rusch,Médecin de santé publique, université de Tours ; président de la Conférence nationale de santé et de la Société française de santé publique
Restez informés en suivant LireLactu sur
Voici déjà près d’un an, le 15 avril 2020, la Conférence nationale de santé (CNS) appelait instamment les pouvoirs publics à faire, enfin, le pari de la démocratie en santé. Le constat était alors, il est vrai, particulièrement sévère.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur