Portrait

Winston Churchill par Gilles Boyer : l’imparfait

L’eurodéputé macroniste célèbre l’ironie du chef de guerre britannique quand l’époque se damne pour de l’exemplarité fadasse.

Libérationmercredi 14 août 2019
Restez informés en suivant LireLactu sur
Au Parlement européen, à Strasbourg, où je viens d’être élu, je découvre que mon bureau est dans le «WIC», autrement dit Winston Churchill, qui a ici un bâtiment à son nom, comme d’autres grands européens de l’Histoire. Décidément, tout me ramène à sir Winston.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur