Monde

Lam, 16 ans, engagé volontaire à 11 ans «C’est comme un jeu : si tu meurs, tant pis»

Libérationlundi 11 février 2019
Restez informés en suivant LireLactu sur
Lam a l’attitude insolente d’un adolescent, un sourire en coin, et un regard sans fond qui vous fixe puis se perd dans le vague. En décembre 2013, lorsque des combats éclatent à Juba, la capitale du Soudan du Sud, il a à peine 11 ans. Son père est soldat, il décide de suivre les hommes en armes.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur