Culture

«Jeanne», Bruno Dumont cherche la flamme

Après les transes mystiques sur fond de prog metal dans «Jeannette», il y a deux ans, le cinéaste poursuit son traitement hors-norme du destin de l’héroïne en la précipitant dans les conflits inhérents à sa mission. Et convoque Christophe pour chanter du Péguy.

Libérationmercredi 11 septembre 2019
Restez informés en suivant LireLactu sur
Il y a deux ans, la comédie musicale Jeannette, l’enfance de Jeanne d’Arc sidérait par son assemblage hétéroclite : acteurs non professionnels, voix de la bergère de Domrémy sur du prog metal avec des gamines lancées dans de longues séances de headbanging (1).
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur