Météo-Jeux

carnet d’échecs

LibérationPierre Gravagna
Restez informés en suivant LireLactu sur
Napoléon fut un grand amateur d’échecs. Dans les parties qui nous sont parvenues, il l’emporte à chaque fois, sauf contre «le Turc» : il s’agit d’une partie qui eut lieu en 1809 à Schönbrunn contre un automate qui eut un grand succès lors de ses tournées en France, aux Pays-Bas ou en Allemagne.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur