Culture

«Paris-Londres», flux enchantés

A travers enregistrements sonores, archives, photographies et vidéos, l’exposition conçue par le musée national de l’Histoire de l’immigration pointe l’influence cruciale des populations émigrées dans les deux capitales cosmopolites et sur la musique des années 60 à 90.

Libérationvendredi 15 mars 2019
Restez informés en suivant LireLactu sur
On entre dans cette exposition comme on pénètre dans un club. Quelques marches à descendre, et puis au mur une vidéo projetée plein écran, où l’on voit le public se déhancher aux sons saccadés de Prince Buster, qui rappelle l’atmosphère du Londres à l’orée des sixties.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur