Culture

«Points de non-retour», points de suspension

Le spectacle d’Alexandra Badea sur le massacre du 17 octobre 1961 est louable, mais enfonce trop de portes ouvertes.

Libérationvendredi 12 juillet 2019
Restez informés en suivant LireLactu sur
Le démon de l’explicite aura miné une tripotée de spectacles de cette interminable édition du Festival d’Avignon. Cette manie, perceptible même dans des propositions assez réussies, de vouloir flécher le parcours, indiquer à chaque instant où l’on se trouve, voire ce qu’il faudrait en (bien) penser, et dans une langue à l’avenant, a créé un long tunnel d’ennui dont on ne voit pas encore le bout.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur