Monde

«La censure va frapper l’opposition et tous les Hongkongais»

Le territoire redoute le vote de la loi chinoise de sécurité nationale, qui pourrait annihiler ses libertés et son statut d’exception «un pays, deux systèmes».

LibérationAnne-Sophie Labadie (correspondante à Hongkong)
Restez informés en suivant LireLactu sur
«C’est le jour le plus triste de l’histoire de Hongkong, il confirme la destruction du principe "un pays, deux systèmes"», lâche la députée d’opposition Tanya Chan, le ton grave, la mine fermée. A son image, le camp des prodémocratie accusait vendredi le coup porté par Pékin.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur