Expresso

Sanctions européennes contre la Russie : c’est très très tiède…

LibérationJean Quatremer (à Bruxelles)
Restez informés en suivant LireLactu sur
Les sanctions européennes n’empêcheront pas Vladimir Poutine de dormir. Les ministres des Affaires étrangères des Vingt-Sept ont fait le service minimum lundi après le refus du Kremlin de remettre en liberté l’opposant Alexeï Navalny, en annonçant qu’ils avaient décidé de sanctionner plusieurs hauts fonctionnaires russes.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur