France

Les aveux d’un suspect «usé»

Le coach soupçonné d’avoir organisé le meurtre d’une cheffe d’entreprise concurrente a admis sa culpabilité tout en se disant «manipulé» et «sous emprise».

LibérationL.L.
Restez informés en suivant LireLactu sur
C’est en usine, bien loin de la formation professionnelle et du conseil, que Jean-Luc a commencé à travailler. A 19 ans, ce Français natif d’Algérie né en 1956 était soudeur. Recruté par EDF comme technicien en radioprotection, il évolue vers le métier d’ingénieur du son puis vers la production de films publicitaires à la fin des années 80.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur