Expresso

Attaque au gaz sarin en Syrie : le scénario se précise

L’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques juge «irréfutable» le recours à une substance neurotoxique qui a fait 87 morts le 4 avril. Et de nombreux indices désignent le régime d’Al-Assad comme l’auteur du crime.

Libérationvendredi 21 avril 2017
Restez informés en suivant LireLactu sur
Les symptômes - pupilles fixes et rétrécies, asphyxies, convulsions - ne laissaient guère de doutes. Les habitants de Khan Cheikhoun, dans le nord-ouest de la Syrie, semblaient bien avoir été victimes d’une attaque chimique le 4 avril. Mercredi, l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) l’a confirmé : du sarin, ou un agent similaire, a bien été utilisé ce jour-là.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur