France

Procès Barbarin : la tolérance zéro, ce vœu pieux de l’Eglise

Face aux victimes du prêtre pédophile Bernard Preynat, le cardinal de Lyon a consenti à expliquer son inaction mais s’est retranché derrière le «secret professionnel» pour éviter la condamnation. Le tribunal rendra son jugement le 7 mars.

Libérationvendredi 11 janvier 2019
Restez informés en suivant LireLactu sur
Parfois, il pianote sur son portable. Mais le plus souvent, il prend abondamment des notes sur un petit cahier. De bout en bout du procès, le cardinal Philippe Barbarin est resté là, au premier rang, dans la salle d’audience du tribunal de grande instance de Lyon (Rhône).
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur