Idées

Chaque fin de mois, la fin du monde

L’alerte écologique n’est audible que par ceux qui existent socialement grâce à un emploi. Pour les sans-avenir, l’angoisse des fins de mois prime.

Libérationvendredi 7 décembre 2018
Restez informés en suivant LireLactu sur
La distinction introduite par Nicolas Hulot entre les «fins de mois» difficiles des gilets jaunes et la «fin du monde» désormais prévisible à courte échéance pour des raisons climatiques a rencontré un grand écho. Au point d’être reprise par le président de la République.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur