Expresso

En Bretagne, la «chapelle des ronces» envoyée dans les roses

Libérationmercredi 16 septembre 2020
Restez informés en suivant LireLactu sur
En Bretagne, la «chapelle des ronces» envoyée dans les roses Une enquête a été ouverte après le saccage, dans la nuit du 6 au 7 septembre, de l’œuvre d’Erik Samakh créée à la chapelle de la Sainte-Trinité, à Bignan. Ce tapis de ronces, étendu sur une surface d’environ 200 m2, surmonté de lampes horticoles, a été remplacé par deux grandes croix posées sur le sol.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur