Culture

Locarno, un festival à géométrie variable

La programmation de cette année à Locarno se caractérise par son éclectisme, dominé par des variations sur le thème de la communauté. Avec notamment le nouveau film de Rabah Ameur-Zaïmeche.

Libérationmercredi 14 août 2019
Restez informés en suivant LireLactu sur
C’est la loi des festivals, même à Locarno, dont le spectre, du quasi-blockbuster à la plus franche radicalité, est pourtant plus vaste qu’ailleurs : à force d’encaisser chaque jour cinq ou six films beaux ou fatigants, parfois les deux à la fois, le...
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur