Culture

«Le Miracle du saint inconnu», bled runner

Magot. Une fable absurde et marrante sur les péripéties d’un voleur au Maroc.

Libérationjeudi 16 mai 2019
Restez informés en suivant LireLactu sur
Il faut tout un village pour faire un film : rapprochés par le programme cannois, Bacurau et le Miracle du saint inconnu d’Alaa Eddine Aljem, présenté au premier jour de la Semaine de la critique, prennent pour décor et structure narrative les ruelles et les alentours de petites communes perdues dans le désert.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur