Écrans

«Assassin’s Creed : Valhalla», le pari drakkar

Le nouveau volet du blockbuster Ubisoft, installé dans l’Angleterre du IXe siècle, se révèle étonnamment bien écrit et peaufine une formule efficace.

LibérationMarius Chapuis
Restez informés en suivant LireLactu sur
Des parterres de fleurs sauvages mauves et blanches à un jet de pierre d’un prieuré en flammes, des étendues de landes grenat illuminées par un rayon qui perce la mer de nuages des Highlands, des pierres mangées par l’humus et la bruyère en forêt de Mercie.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur