Livres

Olivier Mak-Bouchard, «Mistral» gagnant

Un duo trouve une source dans ce premier roman.

LibérationFrédérique Roussel
Restez informés en suivant LireLactu sur
Septembre et octobre sont les meilleurs mois pour apprécier le Luberon. Plus de touristes, la lumière s’adoucit, la nature hésite encore à changer de ton. Un orage terrible une nuit, le Calavon sort de son lit, dieu sait ce qu’il peut déterrer parfois.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur