Vous

La MDMA, une molécule en ecsta de grâce

Très en vogue dans les années 90 auprès des clubbeurs avant d’être boudée par les consommateurs, la «drogue de l’amour» jouit d’un regain d’intérêt sous forme synthétique. Et se répand désormais au-delà du milieu des teufeurs, principalement chez les jeunes.

Libérationjeudi 12 janvier 2017
Restez informés en suivant LireLactu sur
Souriez, vous êtes sous «MD». Sous l’emprise de la «drogue de l’amour», vous ressentirez sans doute le besoin impérieux de palper l’un de vos congénères en pleines génuflexions sur la piste de danse - oui, même s’il sent le poney et ressemble à un ficus.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur