Culture

Hafsia Herzi, chagrin dans l’engrenage

Pour «Tu mérites un amour», son premier film en tant que réalisatrice, l’actrice prête ses traits à son héroïne, inconsolable après une rupture. Une plongée délicate dans l’égarement amoureux.

Libérationmercredi 11 septembre 2019
Restez informés en suivant LireLactu sur
«Personne ne peut revenir de pareille douleur», s’est déjà surpris à penser quiconque aurait été en proie au chagrin d’amour, à l’image de Lila - l’actrice et désormais cinéaste Hafsia Herzi, dans son premier film en tant que réalisatrice. Le malheur a défait son visage hâve et cerné, carte postale du désespoir que la caméra s’attache à scruter en gros plan.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur