Evénement

A l’Assemblée, la colère des uns fait les affaires des autres

Cinq députés LR ont déposé plus de 2 100 amendements sur la proposition de loi ouvrant «le droit à une fin de vie libre et choisie». A un an de la présidentielle, un tel torpillage arrange l’exécutif.

LibérationDominique Albertini et Nicolas Massol
Restez informés en suivant LireLactu sur
C’est un peu le débat qu’on ne s’attendait plus à voir. Ce jeudi, cinq ans après la loi Claeys-Leonetti qui a instauré en France un «droit à la sédation profonde et continue jusqu’au décès», les députés vont donc débattre d’une proposition de loi ouvrant le «droit à une fin de vie libre et choisie».
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur