Expresso

Filière jihadiste Cannes-Torcy : silence et provoc dans le box

Les membres présumés du groupe démantelé en 2012 encourent entre 30 ans de réclusion criminelle et la perpétuité.

Libérationvendredi 21 avril 2017
Restez informés en suivant LireLactu sur
La cour d’assises de Paris est presque trop petite pour accueillir tout ce monde. Au premier jour du procès de la filière jihadiste de Cannes-Torcy, tous les bancs sont remplis. Le président, Philippe Roux, et ses quatre magistrats assesseurs forment cette cour spéciale réservée aux affaires terroristes.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur