Événement

Dans les lycées, le grand tohu-bahut

Alors que la mobilisation des jeunes ne tarit pas, professeurs et parents s’efforcent d’éviter les affrontements de plus en plus violents avec les forces de l’ordre.

Libérationvendredi 7 décembre 2018
Restez informés en suivant LireLactu sur
Par peur des violences, des profs et surveillants du lycée Victor-Hugo, à Marseille, se plantent en nombre devant leur bahut depuis une semaine. «La présence d’adultes est la meilleure façon d’éviter les incidents et débordements. Evidemment, ça ne marche pas à tous les coups, mais ça limite», explique un membre de l’équipe pédagogique.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur