France

Mort d’un cordiste dans la Marne : les conditions de travail au centre du procès

Plus de deux ans après le décès par asphyxie, dans un silo à céréales, de Quentin Zaraoui-Bruat, 21 ans, le procès de son employeur s’est tenu à Reims en octobre : 10 000 euros d’amende avec sursis ont été requis.

Libérationmardi 3 décembre 2019
Restez informés en suivant LireLactu sur
La vie de Quentin Zaraoui-Bruat, 21 ans, s’est arrêtée au fond d’un silo empli de drêches. C’était le 21 juin 2017. Ce jour-là, le cordiste avait été appelé pour nettoyer un des immenses réservoirs obstrués par des résidus de céréales de l’entreprise Cristanol, à Bazancourt, dans la Marne.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur