Idées

Gilets jaunes : un arsenal sécuritaire «antidémocratique»

La proposition du Premier ministre de calquer la loi de sécurité sur les mesures anti-hooligans est contraire au principe de l’Etat de droit.

Libérationvendredi 11 janvier 2019
Restez informés en suivant LireLactu sur
Tribune. Après l’«acte VIII» des gilets jaunes, le Premier ministre, Edouard Philippe, a annoncé une modification de la loi sécurité et une évolution calquée sur ce qui se fait déjà au sein des manifestations sportives. L’actuel occupant de Matignon a mis en avant les effets plus que positifs de cette disposition, votée à la fin des années 2000.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur