Événement

«On voudrait une colère, mais polie, bien élevée»

Pour le philosophe Frédéric Gros, les élites sont sidérées par le caractère hétéroclite et inédit de la mobilisation des gilets jaunes. Selon lui, il faut admettre l’existence d’un certain registre de violence.

Libérationvendredi 7 décembre 2018
Restez informés en suivant LireLactu sur
Dans son dernier livre, Désobéir (Albin Michel, 2017), il cherchait les raisons de notre passivité face à un monde toujours plus inégalitaire. Aujourd’hui, une partie de la population s’insurge et Frédéric Gros, philosophe et professeur à Sciences-Po, analyse l’expression inédite de la colère des gilets jaunes.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur