Culture

«Litigante», crépâge de chimio

Le Colombien Franco Lolli suit les états d’âme d’une avocate dont la mère est atteinte d’un cancer.

Libérationjeudi 16 mai 2019
Restez informés en suivant LireLactu sur
Vivre ou mourir, Leticia, n’en a cure, ce qu’elle veut, c’est ne pas souffrir. C’est ce qu’elle assène en retour au pessimisme de son oncologue dans la scène inaugurale de Litigante, et on l’entendrait comme une bête marque de bon sens, si la consultation n’avait aussi pour témoin Silvia, la fille aînée et principale garde-malade de la caractérielle septuagénaire.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur