Livres

Je te tiens, tu me tiens, par le Roi Barbiche

Un «conte gothique» de Lucie Baratte avec une île maudite, une femme piégée et un esthète du mal

LibérationFrédérique Roussel
Restez informés en suivant LireLactu sur
Chaque chapitre commence par «Il était une fois», comme dans tous les bons contes. Le Chien noir en est un, indéniablement. Il projette dans un univers familier et rêveur, une contrée imaginaire où les rois peuvent être impitoyables et les princesses ravissantes.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur