Evénement

En Algérie, le Hirak renaît, le pouvoir bégaie

Après une pause de près d’un an, les Algériens ont renoué lundi avec la contestation dans les grandes villes du pays. Un signe d’échec pour le président Tebboune, qui a vainement alterné main tendue et répression depuis son élection.

LibérationPar Célian Macé
Restez informés en suivant LireLactu sur
Pour la troisième année consécutive, le 22 février, des dizaines de milliers d’Algériens ont marché dans les rues du pays la tête haute. En 2019, le soulèvement pacifique, inattendu, avait débouché au bout de quelques mois sur la chute fracassante du président Abdelaziz Bouteflika.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur