Idées

Pierre Vermeren «Bouteflika a lâché sur un point clé, mais peut-être un peu tard…»

Les manifestants algériens ont obtenu une première victoire avec le renoncement de Bouteflika à un 5e mandat. Ils sont les héritiers d’une longue résistance, que l’historien du Maghreb et sa co-autrice Khadija Mohsen-Finan ont eu la lumineuse idée de nommer «dissidence».

Libérationvendredi 15 mars 2019
Restez informés en suivant LireLactu sur
Pierre Vermeren, historien et spécialiste du Maghreb, voit dans les manifestants pacifiques, qui viennent d’obtenir le renoncement de Bouteflika à un cinquième mandat, les héritiers de nombreux opposants aux régimes de la région, aujourd’hui trop souvent oubliés.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur