Culture

«Son corps n’avait aucune entrave, aucun nœud, il n’était que fluidité»

Libérationmardi 21 mars 2017
Restez informés en suivant LireLactu sur
Deux chorégraphes français, connaisseurs de son travail, réagissent à la mort de Trisha Brown. «Même sans avoir dansé ses chorégraphies, on peut percevoir leur côté unique. En dehors des questions de composition ou de changement de statut de la performance (danser dans la rue, sur les toits, etc.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur