Expresso

Génocide au Rwanda : retour à la case audience pour l’attentat de 1994

La cour d’appel de Paris se penche à nouveau, ce mercredi, sur le crash de l’avion du président Habyarimana. Une attaque jamais revendiquée, longtemps attribuée par la justice française aux rebelles tutsis.

Libérationmercredi 15 janvier 2020
Restez informés en suivant LireLactu sur
Ils sont toujours là, éparpillés à ciel ouvert sur une pelouse bordée de bananiers, juste derrière la grande maison : une grande aile, des morceaux de carlingue… Ce sont les débris du Falcon 50 dans lequel se trouvait le président rwandais Juvénal Habyarimana lorsque son avion a été touché par un tir de missile.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur