Culture

Anna Moï remonte le temps avec Marguerite Duras

Dans un beau recueil de souvenirs, de son pays natal à la Corrèze, l’écrivaine franco-vietnamienne emprunte un sentier parallèle au passé, réel ou romancé, de l’auteure de «l’Amant».

Libérationjeudi 12 janvier 2017
Restez informés en suivant LireLactu sur
La mère de Marguerite Duras jouait-elle vraiment du piano à l’Eden Cinéma ? La romancière d’origine vietnamienne Anna Moï pense que c’est faux, à peu près comme tout ce que l’auteure de l’Amant a dit de leur pays natal commun. Peu importe.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur