Culture

Anna Moï remonte le temps avec Marguerite Duras

Dans un beau recueil de souvenirs, de son pays natal à la Corrèze, l’écrivaine franco-vietnamienne emprunte un sentier parallèle au passé, réel ou romancé, de l’auteure de «l’Amant».

Libérationjeudi 12 janvier 2017
La mère de Marguerite Duras jouait-elle vraiment du piano à l’Eden Cinéma ? La romancière d’origine vietnamienne Anna Moï pense que c’est faux, à peu près comme tout ce que l’auteure de l’Amant a dit de leur pays natal commun. Peu importe.
Accès requis pour lire la suite de cet article
LireLactu
Parcourir
Rechercher

Sources
Challenges
Courrier international
EL PAÍS
L'Humanité
La Croix
La Vanguardia
Le Figaro
Le Monde
Le Parisien
Les Echos
Libération
NY Daily News
Sciences et Avenir