Expresso-Culture

«Dune», morose des sables

Monumental, tout en images froides et ouvragées, le film de Denis Villeneuve, tiraillé entre son désir de coller au texte et son ambition grand public, ne laisse de place ni à l’ambiguïté ni à l’ésotérisme.

LibérationMarius Chapuis
Restez informés en suivant LireLactu sur
Dune, version 2021,est une cathédrale. Un film plein de pompe, d’or, de majesté. Chaque étoffe ou costume qui s’étale à l’écran est plein de noblesse et témoigne des nombreuses heures de labeur de petites mains savantes.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur