France

L’ancien patron des Stups cerné par la justice

En garde à vue depuis lundi avec trois de ses ex-collègues, François Thierry doit répondre aux accusations portant sur le rôle de son ancien service dans l’importation de dizaines de tonnes de cannabis. Les relations sulfureuses qu’il entretenait avec l’un de ses principaux indics interrogent aussi la justice.

Libérationmardi 21 mars 2017
Restez informés en suivant LireLactu sur
La justice a sorti l’artillerie lourde. Quatre policiers ont été placés en garde à vue lundi, dont l’ancien patron de l’Office central pour la répression du trafic illicite de stupéfiants (Ocrtis) François Thierry dans le cadre d’une enquête ouverte pour «trafic de stupéfiants», «importation en bande organisée», «association de malfaiteurs» et «blanchiment».
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur