Expresso

«Le mouvement [en Guyane] est loin d’être terminé. La lutte prend d’autres formes que les barrages.»

Libérationvendredi 21 avril 2017
Restez informés en suivant LireLactu sur
Ah bon, il y a une présidentielle ? Après quelques jours à Saint-Laurent-du-Maroni, deuxième ville guyanaise, à un jet de pirogue du Suriname, on se prend à en douter. On a bien croisé une affiche de François Asselineau. Mais il n’y a pas d’affiches électorales sur les panneaux devant la mairie, pas de discussion ni d’argutie sur la nécessité du vote utile.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur