Écrans

«Baldur’s Gate III», trame passionnelle

Enfoui depuis vingt ans, le géant du jeu de rôle est ramené à la vie par les Belges de Larian dans une version de travail instable mais pleine de promesses.

Libérationsamedi 17 octobre 2020
Restez informés en suivant LireLactu sur
Une conviction, d’abord : même dans toute leur sagesse, les développeurs doivent se hisser sur les épaules des joueurs, s’appuyer sur leurs avis et retours pour accoucher d’un grand jeu.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur