Culture

«A genoux les gars», la banlieue au casse-pipe

Autour d’une histoire de chantage à la sextape, Antoine Desrosières et ses deux actrices-coscénaristes signent une comédie échevelée portée par une tchatche d’enfer.

Libérationmercredi 20 juin 2018
Restez informés en suivant LireLactu sur
Un jour quelqu’un va dire peut-être, parce que du temps aura passé, qu’A genoux les gars est un des plus beaux portraits de la France de la fin des années 2010. Est-il un peu tôt pour le dire ?
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur