Idées

L’alarme à l’œil

Pour être alerté, on est alerté. Sœur Anne en a plein les mirettes, des désastres divers qu’elle voit venir.

LibérationMathieu Lindon
Restez informés en suivant LireLactu sur
Si j’ai bien compris, avec tous ces plans rouge, vert, bleu, il ne faut pas être daltonien. C’est l’alerte maximale, c’est l’alerte minimale, l’alerte moyenne, l’alerte molle, et voici l’alerte maximale plus. L’alerte est comme la crise : le mot ne convient plus quand c’est permanent.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur