SCIENCES FONDAMENTALES

ExoMars, un atterrissage à haut risque

Sciences et Avenirjeudi 23 janvier 2020
Restez informés en suivant LireLactu sur
La mission russo-europénne doit décoller en juillet avec à bord un rover d'exploration du sol martien. Problème : les parachutes chargés de ralentir la sonde filant à 21 000 km/h ne sont toujours pas opérationnels. Suspense. La mission ExoMars s'envolera-t-elle cet été vers la planète Rouge ?
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur