ACTUALITÉS

Un portrait-robot préhistorique révélé par un « chewing-gum »

Un visage a été reconstitué à partir d'ADN contenu dans une substance mâchée il y a 5700 ans.

Sciences et Avenirjeudi 23 janvier 2020
Restez informés en suivant LireLactu sur
PRÉHISTOIRE « Lola » avait lesyeux bleus et la peau sombre, vivait il y a 5700 ans dans l'actuel Danemark et mangeait probablement du canard et des noisettes. Voilà ce que révèle l'analyse d'un « chewing-gum » préhistorique (de la poix de bouleau, obtenue en chauffant l'écorce) incrusté d'ADN humain.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur