SCIENCE PRATIQUE

Guerres secrètes

Sciences et AvenirCarole Chatelain
Dans une semi-pénombre propice au mystère, le visiteur découvre 380 objets historiques sortis de la mallette du parfait espion, dont certains exposés pour la première fois, prêtés notamment par la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE) ou le Combined Military Museum de Maldon (RoyaumeUni). Chacun peut ainsi frissonner devant les chaussures à semelles-lames, les cigarettes ou rouges à lèvres-pistolets, les appareils photo miniaturisés, les bagues à cyanure, la machine allemande de cryptage Enigma, le fusil et la dague ayant appartenu au célèbre Lawrence d'Arabie... jusqu'au fameux « parapluie bulgare » utilisé notamment par les services de l'ex-bloc soviétique pour empoisonner les ennemis du régime à la ricine. Derniers jours de cette exposition grand public, qui se limite prudemment à présenter les actions des services secrets de la Seconde Guerre mondiale à la Guerre froide. Notre reportage complet : sciav.fr/guerressecretes
Musée de l'Armée des Invalides, place Vauban et 129, rue de Grenelle, jusqu'au 29 janvier 2017. Rens. : 08.10.11.33.99.
LireLactu
Parcourir
Rechercher

Sources
Challenges
Courrier international
EL PAÍS
L'Humanité
La Croix
La Vanguardia
Le Figaro
Le Monde
Le Parisien
Les Echos
Libération
NY Daily News
Sciences et Avenir