NATURE

Les cépages anciens séduisent les viticulteurs

Sciences et Avenirjeudi 22 décembre 2016
La vigne de Sarragachies (Gers), classée monument historique, abrite 20 vieux cépages dont le tardif, qui possède des qualités d'adaptation au réchauffement climatique.
PASCAL PAVANI/AFP
Ça grogne dans les vignobles. En cause : l'Institut national des appellations d'origine (Inao) qui réglemente les cépages autorisés pour produire les vins d'appellation d'origine contrôlée (AOC). Un carcan que les viticulteurs aimeraient desserrer en raison notamment des changements climatiques. La hausse des températures en cours chahute en effet des cépages peu adaptés à ces mutations et sensibles à l'augmentation des ravageurs. La date des vendanges dans le Bordelais où cabernet sauvignon et merlot règnent en maîtres intervient ainsi aujourd'hui 15 jours plus tôt que dans les années 1980 et il faut épandre toujours plus de produits phytosanitaires contre la prolifération des ravageurs, dans une lutte perdue d'avance. Disposer de cépages résistants à la chaleur, peu sensibles aux maladies et aux grandes qualités gustatives, voilà ce que demandent des viticulteurs qui voudraient innover en matière d'assemblage. Las, l'Inao impose un nombre restreint de cépages pour chaque AOC, tendant à l'uniformisation.
« En 1958, les 20 principaux cépages représentaient 53 % du vignoble français alors qu'aujourd'hui, ils en couvrent 87 % », déplore ainsi Laurent Audeguin, de l'Institut français du vin (IFV). La redécouverte de cépages oubliés depuis la crise du phylloxéra intéresse donc de plus en plus de viticulteurs. En Isère, on replante du persan, en Ardèche du duréza et en Charente du chauché gris.
Dans le Gers, la vigne de Sarragachies, classée « monument historique » en 2012, est une parcelle vieille de deux siècles avec 600 pieds de 20 cépages différents (voir S. et A. n° 788, octobre 2013.) On y a retrouvé des ceps de tardif. Cette variété arrive à maturité très tard en automne, ne dépasse pas 10° d'alcool et contient des teneurs importants en rotundone, une molécule exprimant un arôme poivré. Présent uniquement dans des collections de sauvegarde, le tardif pourrait connaître un vif succès pour ses qualités d'adaptation au réchauffement climatique et ses apports en arômes épicés précieux dans les vins d'assemblage.
LireLactu
Parcourir
Rechercher

Sources
Challenges
Courrier international
EL PAÍS
L'Humanité
La Croix
La Vanguardia
Le Figaro
Le Monde
Le Parisien
Les Echos
Libération
NY Daily News
Sciences et Avenir