ACTUALITÉS

La variole ne serait pas si ancienne

Sciences et AvenirH. J.
PALÉOPATHOLOGIE De l'ADN d'un virus de la variole a été découvert sur le corps momifié d'un enfant mort au XVIIe siècle en Lituanie. Son analyse révèle que l'agent infectieux pourrait être apparu chez l'homme plus tardivement qu'on ne le pensait. Les Égyptiens de l'époque de Ramsès V présumés morts de la variole il y a 3150 ans pourraient avoir souffert de varicelle ou de rougeole.
Accès requis pour lire la suite de cet article
LireLactu
Parcourir
Rechercher

Sources
Challenges
Courrier international
EL PAÍS
L'Humanité
La Croix
La Vanguardia
Le Figaro
Le Monde
Le Parisien
Les Echos
Libération
NY Daily News
Sciences et Avenir