ACTUALITÉS

Des organoïdes producteurs de venin

Sciences et Avenirjeudi 27 février 2020
Restez informés en suivant LireLactu sur
TOXICOLOGIE Afin de disposer plus facilement de venin de serpents pour fabriquer des antidotes aux morsures et des anticoagulants, des chercheurs de l'Institut Hubrecht (Utrecht, Pays-Bas) ont mis au point des organoïdes spéciaux. Soit des répliques cellulaires miniatures de glandes à venin cultivées en laboratoire et pouvant être conservées indéfiniment.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur